12 avril – fin mai - Brest, Narvik, Brest

Un corps expéditionnaire britannique, français et polonais a été envoyé en Norvège pour s’opposer à l’invasion du pays et du Danemark. Son but était d’empêcher les exportations de minerai de fer suédois en Allemagne par le port de Narvik.

La France a créé un corps expéditionnaire commandé par le général Béthouart.
Il est composé de deux grandes unités :
La 1° Division légère de Chasseurs :
27° Demi-brigade de chasseurs alpins – 27° DBCA – 6°, 12°, 14° BCA
5° Demi-brigade de chasseurs alpins – 5° DBCA – 13°, 53°, 67° BCA
La 13° Demi-brigade de marche de la Légion étrangère composée de 2 bataillons – 13°DBMLE, commandée par le lieutenant-colonel Magrin-Verneret
Brigade autonome de Chasseurs polonais de Podhale,
commandée par le général Bohusz-Szysko, constituée de 4 bataillons à partir de l’armée polonaise reconstituée en France

Les 12 avril la 1° DLC quitte Brest ; elle débarque à Namsos le 19 avril.
Le 23 avril la 13° DBMLE quitte Brest ; elle débarque le 7 mai à Hadsand-Ballanger.

La 5°DBCA est engagée dans le secteur de Namsos
La 27° DBCA et la 13° DBMLE sont engagées dans le secteur de Narvik.
Elles participent à la prise de Bjervik le 13 mai et de Narvik le 28 mai

L’éloignement des bases britanniques et la dégradation de la situation militaire en France conduisent les alliés à cesser cette expédition et à rapatrier les troupes engagées.

La 5° DBCA est rapatriée en premier, elle débarque au Havre le 29 mai.
Elle est affectée sur la Somme. Ses bataillons 13°, 53° et 67° seront anéantis dans les combats : Veules-les-Roses, vallées de la Somme et de la Seine.

L’embarquement des autres unités de Norvège s’effectue au début du mois de juin.
La 13° demi brigade de marche de la légion étrangère débarque à Brest le 14 juin.
Le 6° bataillon de chasseurs alpins débarque à Brest les 14 et 15 juin.
La 27° demi brigade de chasseurs alpins, 12° et 14° BCA débarquent à Lorient le 16 juin.